Le portage salarial : une forme de contrat bénéfique

Une société de portage salarial a pour mission de s’occuper de toutes les parties administratives de l’activité de salarié porté. Elle signe un contrat de prestation avec la société cliente et un contrat de travail avec le salarié porté. En optant pour ce statut, ce dernier peut travailler en toute autonomie et conserver les avantages du statut de salarié. 

Comprendre les principes du portage salarial

L’indépendance du porté est le principe de base du contrat de portage salarial. C’est ce qui le différencie du statut de salariat traditionnel et du travail temporaire. Tout en étant salarié, le professionnel en portage fixe lui-même les modalités relatives à ses missions : durée, tarif, nature, etc. Cela dépend de la nature de la mission sachant que la durée d’une mission ne peut pas excéder 3 ans. L’entreprise cliente verse le prix des prestations à la société de portage salarial. C’est cette dernière qui va par la suite payer le salaire du porté, tous les mois. 

A lire en complément : Tout savoir sur la déclaration H1

 La société de portage n’est pas censée intervenir dans la partie commerciale ou opérationnelle de son activité. Le rôle de la société de portage se limite à la facturation, à la formation, à l’accompagnement du porté dans le développement de son activité, etc. Il est tenu de déterminer et de prélever les cotisations sociales et salariales applicables sur les chiffres d’affaires obtenus lors des missions du salarié porté. Les sommes obtenues sont réparties aux différentes caisses et organismes sociaux. 

En tant que salarié d’une entreprise de portage salarial, le porté est dans l’obligation de signer un contrat de travail comme tout salarié classique, que ce soit en CDD ou en CDI. Un contrat de mission (contrat de prestation de services tripartite) doit être conclu avant que le salarié porté ne commence sa mission dans la société cliente. Dans ce contrat sont précisés : 

Dans le meme genre : RGE - La banque de connaissances des graphistes

  • La description de la prestation
  • Sa durée
  • Les frais de mission
  • L’organisation du travail
  • Le mode de versement
  • Etc.

Il s’agit ici de toutes les conditions que le consultant a négocié au préalable avec la société cliente. Si vous besoin de plus d’informations sur les principes du portage salarial, n’hésitez pas à cliquer sur le lien vers la page de la société Régie Portage. 

Suivre des étapes pour être un salarié porté

Pour exercer en tant que salarié porté, vous devez passer par quelques étapes. Après avoir trouvé sa mission, le salarié porté doit vérifier la possibilité de celle-ci. Ensuite, il choisit l’entreprise de portage salarial. Optez pour une société de confiance, comme Régie Portage pour bénéficier des services de qualité. 

Cette dernière n’est pas tenue de fournir des missions au porté. Le consultant se charge lui-même de rechercher et de négocier les termes du travail avec son client. Une fois que les contrats sont signés (contrat de travail et contrat de mission), le travail peut commencer. 

En portage salarial, le freelance bénéficie donc le statut de salarié de la société de portage. En outre, il a accès à une couverture sociale et à des garanties.